Quelle(s) police(s) d’écriture pour votre candidature

Erreur monumentale si l’on considère que dans l’univers du graphisme, la famille de caractère est l’élément essentiel de la conception d’une mise en page. Nous allons voir ensemble qu’utiliser la police par défaut n’est pas forcément la meilleure des idées. Ensuite, nous allons tenter de décrypter le sens et comment sont perçues les fontes les plus populaires.

 

Avec ou sans sérif ?

 

La première question à vous poser. Globalement, les polices de caractère se distinguent en deux grandes familles, les sérif ou polices à empattements et les sans sérifs ou gothiques ou encore grotesques. Ces deux catégories se subdivisent elles aussi, mais, à notre niveau nous pouvons nous arrêter là.

d’abord, s’il est démontré par des études que les fontes à empâtements sont les plus lisibles même en petits caractères, elles donneront à vos documents une pâte littéraire à la limite du vieillot. À utiliser donc, si vous désirez apporter à vos candidatures un cachet historique, formel, légal…

Au contraire, les polices sans sérif vont apporter de la modernité à vos documents. Elles sont utilisées depuis la seconde partie du vingtième siècle majoritairement dans la presse et sur le net. Elles disposent souvent d’une quantité impressionnante de graisses qui permettent de les utiliser dans toutes les situations (texte, titres, mises en valeur, citations…)

Je vous recommande d’utiliser une à deux polices maximum dans vos documents. Certaines se marient très bien. Vous pouvez utiliser une police sans serif pour les titres et serif pour les textes par exemple.

 

 

Les polices les plus populaires.

 

Les polices sans sérif les plus utilisées sont :

 

_ Arial de Microsoft, créée par Robin Nicholas, Patricia Saunders pour Microsoft

_ Helvetica, police créée par Wim Crouwel

_ Proxima Nova créée par Mark Simonson

_ Verdana créée par Matthew Carter pour Microsoft

_ Calibri créée par Lucas de Groot pour la Microsoft Font Foundry

 

Vous pourrez utiliser ces polices à empattements :

 

_ Cambria créée par Jelle Bosma pour Microsoft

_ Garamond créée par Claude Garamond

_ Times new Roman créée par Victor Lardent sous la direction de Stanley Morison

 

Testez-les et essayez de les combiner entre elles et leurs gammes de graisses. Choisissez celles qui correspondent le mieux au document que vous voulez créer.

 

L’écriture manuscrite ?

 

Il y a encore quelques années, lorsque l’informatique n’était pas aussi répandue, on déconseillait fortement d’utiliser l’ordinateur et l’on favorisait l’écriture manuscrite, plus personnelle. Mais aujourd’hui, la tendance est largement inversée, très peu de gens écrivent leur candidature à la main. Cela peut être un excellent moyen de sortir du lot à deux conditions :

Votre candidature doit être impeccable ; de votre écriture à votre encre, votre papier ou vos enveloppes… En conséquence si vous vous engagez dans cette démarche, il faut le faire bien. Préparez-vous à recommencer votre candidature autant de fois que nécessaire.

 

Police(s) à éviter.

 

Cependant, rappelons-nous que nous sommes dans un contexte professionnel. Pour rester crédible, vous devez aussi bannir certaines polices d’écriture :

_ Comic sans ms, la police la plus critiquée de l’histoire.

_ Courrier

_ Brush Script

 

Ceci n’est toutefois qu’une introduction au vaste sujet des polices d’écriture. J’espère que cet article vous aidera à harmoniser au mieux vos documents. Portez-vous bien, à bientôt.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :